bastien archambeaud grenoble parmentier escrime

Bastien Archambeaud bronzé pour l’été

C’est la belle confirmation de cette saison. Auteur de trois médailles aux championnats de France, Bastien Archambeaud a confirmé tout le bien que l’on pensait de lui. Retour sur sa belle moisson.

Des déconvenues, Bastien a su les transformer en forces. 6e au classement national M17 en septembre 2020, le jeune grenoblois de 16 ans n’a pas pu prendre part aux rassemblements nationaux de Nevers et Nîmes, la faute à un statut de sportif de haut-niveau qu’il n’a pas pu obtenir. Pire, retenu pour les championnats du Monde au Caire début avril, la Fédération française d’Escrime n’a finalement pas pu envoyer de représentant en M17. Un nouveau revers qui n’a pas abattu Bastien. « J’étais content de cette sélection. Cela récompensait mes performances internationales lors de ma première année M17. Mais cette décision ne dépendait pas de moi avec la crise sanitaire, on ne pouvait que l’accepter« . Un mal pour un bien ?

Loin de se lamenter sur son sort, cette « non-sélection » a toutefois lancé la saison de notre espoir. « Apprendre que tu es retenu pour les championnats du Monde te remotive, surtout quand tu ne peux pas t’entraîner avec la COVID-19 » poursuit-il. « J’ai voulu garder cet élan pour préparer correctement les championnats de France« . Une préparation qui a débuté avec le club par de l’escrime en extérieur. Une solution de rechange même s’il préfère largement l’ambiance et l’odeur de la salle d’armes rue Henri Le Chatelier. Fin prêt, il prenait la direction de Nîmes les 19 & 20 juin pour le championnat de France U17.

« J’appréhendais ce retour à la compétition »

« Je ne m’attendais pas à ça. J’appréhendais ce retour à la compétition car nous avions aucun repère. J’avais peur de les avoir perdu ainsi qu’un peu de stress. Mais finalement, cela n’a pas été le cas« . Bilan : Bastien termine troisième de l’épreuve individuelle, avant le lendemain de décrocher à nouveau la médaille de bronze, cette fois par équipe en Nationale 1. « La demi-finale lors de l’épreuve individuelle a été serrée. Elle ne s’est jouée à rien. Forcément il y a une pointe de déception de ne pas ramener le titre mais j’espère que la prochaine fois, cela sera autrement. » Sur sa dynamique, les 10 & 11 juillet à Dax, pour le championnat de France U20, Bastien allait chercher une troisième médaille, de bronze toujours, en Nationale 2 par équipe. « Chaque médaille a un goût différent. En M17, ce sont des récompenses du travail fait. En M20, on a été la chercher dans des performances. Elle a été dure à aller chercher. Pouvoir enchaîner les équipes M17 et M20 avec à-peu-près les mêmes coéquipiers (Max Barlet et Nolan Wingerter, Titouan Gorzegno en M17 et Matthieu Rousset en M20) nous a servi. Nous savions comment tirer ensemble« .

Aller le plus haut possible

Malgré ces bons résultats, pas de quoi fanfaronner pour Bastien. « J’ai reçu pas mal de messages de ma famille et des mes amis qui étaient contents pour moi. Mais je n’ai pas voulu fêter ces médailles. Pour moi, cela voudrait dire que ce sont mes derniers résultats, je n’ai pas envie ! » Un brin superstitieux notre escrimeur ? Quoi qu’il en soit, Bastien se projette déjà sur la saison à venir et sa première année en M20. « Je ne me fixe pas trop d’objectif, je veux découvrir la catégorie même si j’ai déjà tiré en M20. Je veux me donner les moyens d’aller le plus haut possible« . Pour cela, il se rendra à Vaujany du 22 au 27 août pour préparer sa saison au cours d’un stage avec une grosse densité de tireurs. Celui qui rentrera en Terminal en septembre garde à l’esprit un autre objectif, le baccalauréat qu’il s’attache à préparer au mieux. « Grâce à l’aménagement de mon emploi du temps, je peux allier escrime et études. Cela fait des semaines chargées mais j’arrive à tout faire« . Un rythme qui ne fait pas peur à celui qui souhaite ensuite rentrer en école d’ingénieur. A Grenoble, quelque chose nous dit qu’il devrait trouver son bonheur.